Compte Rendu de la Réunion de lancement de la concertation du 13 janvier 2011.

Publié le par Oye-Plage

Personnes présentes

 

Mairie d’Oye-Plage

 

Monsieur Olivier MAJEWICZ, Maire d’Oye-Plage

Madame Mireille RIQUEMBOURG, 1ère Adjointe, Affaires Scolaires

Monsieur Pierre CATO, 2ème Adjoint, Urbanisme

Monsieur Guy VERMERSCH, 6ème Adjoint, Environnement Cadre de Vie

Monsieur Teddy LAUBY, Directeur Général des Services

Madame Delphine CAPET, Adjointe au DGS, Affaires Générales, Marchés Publics

Monsieur Jean Marc DEBAENE, Service Urbanisme

 

Conseil d’Architecture d’Urbanisme et d’Environnement du Pas-de-Calais

Madame Laurence MORICE - Architecte Urbaniste CAUE 62

 

 

Calendrier de la concertation :

 

Premier atelier urbain : La Maison -  jeudi 17 février 2011 16 h 00 / 19 h 00

Second atelier urbain : Les espaces publics -  vendredi 1er mars 2011 16 h 00 / 19 h 00

Troisième atelier urbain : La voiture - mardi  22 mars 2011 16 h 00 / 19 h 00

Réunion de synthèse des trois ateliers : jeudi 14 avril 2011 - 18 h 00

 

Réunion publique de présentation des aménagements : jeudi 16 juin 2011 - 18 h 00

 

 

 

Monsieur le Maire rappelle les objectifs fixés dans le cadre de la création de l’éco quartier de la Porte des Petits Moulins. Il précise qu’une concertation sera menée tout au long de la procédure d’élaboration de ce nouveau quartier. Il rappelle le calendrier et précise qu’il ne participera pas aux trois ateliers urbains pour laisser la parole à l’habitant.

 

Madame Laurence MORICE, Architecte Urbaniste du Conseil d’Architecture d’Urbanisme et d’Environnement du Pas-de-Calais présente les résultats du conseil réalisé sur la zone du projet et précise le contenu des ateliers urbains.

 

La parole est laissée au public.

 

 

> Alea submersion marine


La zone concernée par le projet n’est pas soumise au risque d’aléa submersion marine.

 

> Voies de passage


Les voies de passage situées entre quartiers existants et d’accès aux cultures seront valorisées et non supprimées. La question du risque de rassemblement nocturne se pose d’autant plus que la population des quartiers existants est vieillissante.

 

> Rue des Petits Moulins


La question du devenir de cette voie est posée : trafic futur, flots de circulation. Monsieur le Maire précise que l’hypothèse d’aménagement de la zone repose sur une non pénétration entre le Nord et le Sud. Que l’aménagement au Nord sera limité et qu’en tout état de cause il n’y aura pas de liaison entre la RD 940 et la rue des Petits Moulins.

 

> Place du piéton


La question de l’accès des piétons au bourg centre par la RD 940 est posée, une réflexion sur la place du piéton devra être menée.

 

> Espaces verts et plantations


Dans l’hypothèse d’un aménagement conséquent d’espaces plantés, le public s’interroge sur la charge de l’entretien de ces espaces ? Seront-ils gérés par une co-propriété ?

Monsieur le Maire précise qu’une rétrocession interviendra à l’issue de la construction de ces espaces et que la charge de l’entretien incombera à la collectivité.

 

 

> Superficie des parcelles


Monsieur le Maire précise les objectifs du SCOT (Schéma de Cohérence Territorial) du Calaisis en cours d’élaboration : environ 600 m² en milieu rural.

Il est remarqué par le public qu’une parcelle de taille convenable est de 1000 m² environ. Que de belles maisons sont construites sur de trop petites parcelles, que cette situation entraîne la revente de ces maisons.

 

> Architecture et développement durable


La question du prix des logements répondant à des critères de développement durable est posée avec la question du risque de voir se transformer la zone en quartier résidentiel haut de gamme.

Monsieur le Maire indique qu’il ne s’agit pas ici de « Oye Paris Plage ». Que le Grenelle imposera d’ici 2012 que toutes les constructions neuves soient BBC (Bâtiment Basse Consommation). Que les bailleurs sociaux devront également se conformer à cette obligation et que celle-ci se traduira par une baisse des charges pour les locataires.

La question de l’architecture des maisons qui pourront être construites dans cette zone est posée. S’agira t-il de maisons de type méditerranéennes ? Traditionnelles ou encore cubiques ?

La question de l’obligation de passer par un constructeur est également posée.

S’il est clair que l’architecture méditerranéenne ne semble pas être plébiscitée par l’assemblée, la liberté de choix du constructeur semble constituer un élément important.

Monsieur le Maire précise que ces questions feront l’objet d’un atelier urbain spécifiquement dédié à la question de la « Maison ».

 

> Watergangs

Le watergang qui coupe la zone en deux sera un élément à mettre en valeur. Il est précisé que la servitude de curage de 6 mètres, de part et d’autre de ce dernier, sera maintenue.

 

> Place de la voiture

La question du stationnement sur les trottoirs et des désagréments que cette situation occasionne est soulevée.  Monsieur le Maire précise qu’il faudra réfléchir à des solutions pour que cela ne se reproduise pas dans le nouveau quartier.

 

> Développement économique local et empreinte écologique


Le représentant d’une entreprise locale demande comment les petites entreprises de la Communauté de Communes de la Région d’Audruicq pourront être associées au projet. Il pose également la question de la prise en compte de l’empreinte écologique dans la réalisation des travaux.

 

> Impact financier du projet pour la commune


Monsieur le Maire précise le coût des études de création de la Zone d’Aménagement Concertée de la Porte des Petits Moulins : 67 000 € HT. Il indique que le coût de cette étude peut être inclus dans la totalité de l’opération.

 

> Incidence du projet sur la circulation et les équipements publics


La construction de 250 logements aura nécessairement un impact sur les écoles, les flux de circulation aux feux.

Monsieur le Maire précise qu’actuellement on ferme des classes à Oye-Plage. Que le programme de construction de logements sera réalisé par phases. Que le rythme de construction fixé par le Plan Local d’Urbanisme de la commune est de 35 à 40 logements/an. Que le SCOT prévoit la construction d’une centaine de logements par an. Que sur ces 100 logements : 75 seraient pour l’agglomération calaisienne et 25 pour les bourgs ruraux. Que sans présager des négociations sur le SCOT, on peut estimer le futur rythme moyen de construction à 25/30 logements/an.

Sur le flux de circulation, il est rappelé que seule la partie Sud  conservera un accès par la RD 940. Qu’un aménagement sécurisé en entrée d’agglomération reste à définir. Que les connexions piétonnes seront privilégiées et que le parc et l’école des Petits Moulins font partie de la réflexion.

Plus globalement, la question des déplacements dans la commune est posée. La création de pistes cyclables est évoquée pour relier le bourg centre à la mer.

Sur la question des équipements, Monsieur le Maire précise qu’un questionnaire destiné à la population sera prochainement distribué pour évaluer la demande de garde d’enfants en structure d’accueil collective (sous la forme éventuelle d’une micro crèche). Monsieur le Maire précise qu’il ne s’agit pas de concurrencer le travail des assistantes maternelles mais de proposer un mode de garde alternatif.

> Programmation

La dernière réunion publique se déroulera le 16 juin 2011, s’en suivra la consultation en vue de désigner un aménageur qui sera chargé de développer la zone. Ce dernier devra achever les études débutées par la commune avant de pouvoir démarrer l’opération d’aménagement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article